Le Lieu

En passant sous l’élégante marquise Art Déco de cet hôtel de la fin du XIXème siècle, vous entrez dans une demeure située à proximité de grands lieux représentatifs du Paris rayonnant.

X
Réservez votre séjour
1 Adulte
0-11 ans
0-3 ans
Pas de frais pour les enfants de moins de 12 ans
Contactez notre réception
pour toute information
+33 (0)1 53 89 14 14 Coût des appels locaux

Hotel du Rond Point des Champs Elysees

L’Hôtel du Rond-Point des Champs-Élysées appartient à la famille de Madame Villette-Vuitton depuis la fin du 19ème siècle. En 1922, il s’élève de trois étages et se dote d’une élégante façade Art Déco emblématique des années 1920. Marquise Art Déco, éléments en marbre de la façade, verrière en cul de bouteille, cache radiateur en étain… La rénovation récemment orchestrée par Esprit de France a mis à l’honneur les éléments caractéristiques de cette époque.

« Le Rond Point » fait appel à l’imaginaire, au foisonnement des styles et des genres. Il invite au voyage. Tout le travail de rénovation de l’hôtel a consisté à sélectionner habilement les pièces de chaque décor, pour créer un univers poétique, bohème et chic avec un soupçon de nostalgie. Des objets chinés se mêlent au mobilier contemporain, créant un contraste visuel et temporel. Il en émane une impression de grande quiétude, comme si le temps s’était figé.

 



Hotel du Rond Point des Champs Elysées Esprit de France

En passant sous l’élégante marquise Art Déco de cet hôtel de la fin du XIXème siècle, vous entrez dans une demeure située à proximité de grands lieux représentatifs du Paris rayonnant. L’esprit festif de cette époque s’y ressent, comme si le temps était suspendu.

Quelque chose de son époque demeure dans la composition de Dimorestudio. Les influences et les périodes se juxtaposent dans l’unité composite d’un paysage surprenant. Rien n’évoque un temps suspendu, mais plutôt une évolution éclairée dans laquelle des pièces issues de la collection Esprit de France trouvent naturellement leur place. Ainsi, huit chaises dessinées par Warren Platner ajoutent une touche de design. Mais comme pour brouiller les pistes, elles sont retapissées d’un tissu léopard qui convoque l’imaginaire de Madeleine Castaing. Ces « carambolages » heureux et parfaitement maîtrisés structurent une atmosphère douce et raffinée qui invite aux conciliabules. La journée une belle lumière naturelle filtre des oculi de verre et du patio, le soir les sculpturales appliques diffusent un éclat apaisant.