Les Champs-Elysées et ses jardins

La plus belle avenue de Paris est réputée mondialement pour ses boutiques, théatres et restaurants mais son histoire commence dans ses jardins situés entre la place de la Concorde et le Rond-Point des Champs-Elysées.

X
Réservez votre séjour
1 Adulte
0-11 ans
0-3 ans
Pas de frais pour les enfants de moins de 12 ans
Contactez notre réception
pour toute information
+33 (0)1 53 89 14 14 Coût des appels locaux
Arc de Triomphe

L’Avenue des Champs-Elysées est l’axe principal permettant de rejoindre l’Ouest de Paris. Près de 1,91 kilomètres séparent ainsi la Place de la Concorde de la Place Charles de Gaulle.

 

De la Place de la Concorde au Rond-Point des Champs Elysées

L’instauration d’un parc partant de l’actuelle Place de la Concorde est une initiative de Marie de Médicis en 1616. Cet espace fut agrandi en 1666 à la demande de Louis XIV qui chargea André Le Nôtre de réaménager les jardins qui n’attiraient pas assez de parisiens et d’ouvrir une voie dans le prolongement du jardin des Tuileries permettant de rejoindre Versailles. Cette promenade pris le nom de Champs Elysées en référence au lieu des enfers où les âmes vertueuses goûtent au repos dans la mythologie grecque. Par la suite, lors du réaménagement de la Place de la Concorde par l’architecte Jacques-Ignace Hittorf vers 1836, le projet fut étendu aux jardins de l’Avenue. Quatre fontaines furent installées : la fontaine du Cirque représentant les quatre saisons, la fontaine du Coq, la fontaine des Ambassadeurs surmontée d’une statue de Vénus et du côté gauche de l’avenue la fontaine de Diane représentant une Diane chasseresse. La dernière modification a eu lieu pour l’exposition universelle de 1855, une partie a été réaménagée pour accueillir le Petit et le Grand Palais. Ce sont encore aujourd’hui les jardins que vous pouvez découvrir en bordure de l’avenue des Champs-Elysées, de la Place de la Concorde au Rond-Point des Champs-Elysées. Organisés en carrés ils sont dessinés selon le modèle des jardins à l’anglaise : au Nord, le carré Marigny, le carré de l’Elysée et le carré des ambassadeurs, puis au Sud, le carré du Rond-Point, le carré du Battoir et le carré Ledoyen.

 

Du Rond-Point des Champs-Elysées à l’Arc de Triomphe

« La plus belle avenue du Monde » n’a pas toujours été aussi célèbre. Longtemps impraticable, elle est arrangée par André Lenôtre mais ne devient habitable qu’après les aménagements de Jacques-Ignace Hittorf. Il faut attendre 1828 pour que l’avenue commence à être réellement embellie avec trottoirs, lampadaires, salles de spectacles, théâtres, cafés, restaurants et à partir du 19ème siècle, boutiques de luxes.

Depuis, les touristes viennent s’y adonner au shopping et découvrir les nombreuses enseignes allant des marques de prêt à porter aux grandes maisons de luxe tel que le célèbre magasin Louis Vuitton (le plus grand du monde) ou la boutique historique de Guerlain, installée en 1913.

L’avenue débouche sur la place Charles de Gaulle, au centre de laquelle se dresse l’Arc de Triomphe. Sa construction commence en 1806 à la demande de Napoléon 1er qui souhaite célébrer la victoire des armées françaises lors de la Bataille d’Austerlitz et s’achèvera 30 ans plus tard sous le règne de Louis-Philippe. Monumental avec ses 50 mètres de haut et 45 mètres de large, il surplombe l’avenue dans l’alignement de l’obélisque de la Concorde. En 1921, on inhume en son centre la tombe du soldat inconnu de la première guerre mondiale. Depuis, la flamme du souvenir est ravivée quotidiennement, à 18h30, et commémore le souvenir de tous les soldats morts pour la France.