La Place de la Concorde

Edifiée en l'honneur du Roi Louis XV elle connu ensuite des heures plus sombres avant de redevenir l'une des places les plus emblématiques de la capitale.

X
Réservez votre séjour
1 Adulte
0-11 ans
0-3 ans
Pas de frais pour les enfants de moins de 12 ans
Contactez notre réception
pour toute information
+33 (0)1 53 89 14 14 Coût des appels locaux
la_place_de_la_concorde

La Place de la Concorde qui relie l’Avenue des Champs Élysées aux jardins des Tuileries est la plus grande place de Paris avec une superficie de 8,64 hectares. Simple esplanade de terre battue à l’origine, elle est choisie en 1748 pour accueillir une statue du roi Louis XV et fêter son rétablissement.

 

L’aménagement par Jacques-Ange Gabriel de la Place Louis XV

En 1753, un concours est organisé pour réaménager la place et c’est l’architecte du roi, Jacques Ange Gabriel, qui est chargé de rassembler les meilleures idées de différents concurrents. Le projet est accepté en 1755 et le 20 Juin 1763 est érigée la statue du roi Louis XV réalisée par le sculpteur Edme Bouchardon et Jean-Baptiste Pigalle. La place de forme octogonale est nommée Place Louis XV et devient rapidement le lieu de rassemblement pour tous les évènements du royaume. Lors de la révolution française, elle prend un destin tragique. La statue de l’ancien monarque est détruite et l’on y installe la guillotine où seront exécutés Louis XVI, Marie-Antoinette, Danton et Robespierre en 1793.

 

La transformation de la Place de la Concorde par Jacques-Ignace Hittorf

Devenue l’un des hauts lieux de rassemblement de la révolution, la place est rebaptisée Place de la Révolution. A l’instauration du Directoire, elle deviendra Place de la Concorde. Son nom ne cessera ensuite de changer avec les différents régimes avec différents projets de monuments centraux pour redevenir définitivement Place de la Concorde en 1830. Quelques années plus tard, en 1736, le souverain Louis Philippe 1er souhaite marquer un tournant avec la période de la Terreur et demande à l’architecte Jacques-Ignace Hittorf de transformer la place. En référence au ministère de la Marine, on souhaite alors y célébrer le génie naval français. Deux grandes fontaines, la Fontaine des Mers et la Fontaine des Fleuves, et des colonnes rostrales surmontées de proues de navires sont ainsi construites. Dans les huit angles de la place imaginée en 1755 par Gabriel, sont installées 8 statues, symboles des 8 principales villes de France. Enfin, on y érige en son centre un obélisque, provenant du temple de Louxor, qui fut offert par l’Égypte à la France pour remercier Champollion de sa traduction inédite des hiéroglyphes. Haut de 23 mètres et surmonté d’un pyramidion doré, il est encore aujourd’hui le symbole de la Place de la Concorde et marque le début de l’Avenue des Champs-Élysées.